Risques industriels : pour " Oui, à La Rochelle Unie ! " la sécurité des rochelais doit prévaloir !



En septembre 2019, un grave accident industriel s’est produit à l’usine Lubrizol de Rouen. " Il pleut des hydrocarbures. Une suie noire recouvre la ville et ses alentours. Un nuage toxique passe sur les Hauts-de-France. Les habitants sont inquiets. Dans un premier temps, les pouvoirs publics et les médias presque muets. "


A souligner, qu'il est démontré aujourd'hui, que deux semaines avant le drame du 26 septembre, l'assureur du groupe américain avait dénoncé des failles dans le dispositif de sécurité du site... que chaque rapport annuel depuis 2014, l'assureur pointait exactement le même type de manquements, ce qui est de nature à poser avec force nos exigences.


Un tel accident pourrait-il survenir à La Rochelle ?


Malheureusement oui ! La Rochelle compte 6 sites SEVESO dont 5 en seuil haut et un en seuil bas.

Ainsi, en jetant un œil dans les documents à disposition, nous apprenons :

•  que des mesures de prévention sont mises en oeuvre sur La Rochelle ... on ne peut que s'en féliciter ;

•  que des mesures sont également prises pour agir sur l'urbanisation existante et future par le biais des Plans de Prévention des Risques Technologiques (PPRT) qui prévoient un certain nombre de mesures foncières (droit de délaissement), limitation ou interdiction de construire et des mesures de renforcement du bâti.


Mais, globalement, notre économie locale dominée par quelques décideurs très impliqués dans les agro carburants, le lobby pétrolier et l'univers céréalier... (feu Xavier Beulin ex président de la FNSEA n'était-il pas en même temps président du Conseil de Surveillance du Grand Port de La Rochelle/Pallice), se transforme dangereusement, et massacre notre littoral, menace les populations.


En outre, comme pour l'incendie Lubrizol, nous ne sommes pas non plus à l'abri les défaillances de l'Administration dans la surveillance des sites " Les inspecteurs des installations classées ne sont pas indépendants ", avec des conséquences accentuées par une réduction des contraintes imposées aux industriels


 Mais alors pourquoi la majorité municipale de la Rochelle a t-elle permis la construction d'un nouveau quartier " Le Domaine de la Tour Carrée " en pleine zone Seveso haute à la Pallice, coincé entre la Solvay et l'incinérateur et continue à le faire pour de l'habitat collectif sur La Pallice notamment ?


Soulignons que les débats sur le développement du grand port maritime ou de l'industrie locale, autour d'activités polluantes et dangereuses ne sont pas récents (177 morts dans l'explosion de l'usine Vandier " le Verdun rochelais ")... mais ont échappé aux habitants et aux riverains jusqu'au réveil douloureux de quelques vaillantes associations.


🛑  Nous en profiterons ici pour nous permettre de saluer le travail de l'association Respire qui joue le rôle de " lanceur d'alerte " et doit être soutenue dans cette tâche.


A " Oui, à La Rochelle Unie ! " nous pensons que La Rochelle, loin de se replier sur elle même, a vocation à développer des activités d'avenir dont les risques seraient moindres et maîtrisés.


AINSI, POUR L'EXISTANT, NOUS AGIRONS POUR :

•  la mise en place d’un plan de prévention multi-sites des risques technologiques (transport des matières dangereuses, Zones SEVESO) de Port Neuf à Laleu-La Pallice ;

•  le recul des cuves d’hydrocarbures (quand le cas se présente à l'exemple de celles de Picoty), proches des habitations ;

•  la réduction des risques à la charge de l’industriel ;

•  que l'intérêt et la sauvegarde des populations riveraines soient prioritaires ;

•  que la réduction des dangers à la source soit la règle ;

dans le même sens nous impulserons l'utilisation de techniques industrielles non polluantes (eau en circuit fermé et recyclées, transport du fret en ferroviaire......).


POUR " OUI, À LA ROCHELLE UNIE ! " :

•  il est insupportable que des industries classée SEVESO puissent subsister en zone d’habitat, mais également inacceptable que les collectivités, et dans le cas présent la commune de La Rochelle (dont les écologistes d'EELV font partie de la majorité municipale) puisse décider de construire un nouveau quartier ou continuer à accorder des permis de construire dans de telles zones ;

•  comme il est insupportable que le grand port de La Pallice et les activités qui s'y développent (Holcim, Picoty, de la Sica avec les nuisances sonores du grainoduc) se fasse sans avoir de compte à rendre au détriment de la santé, de la tranquillité et de la sécurité des riverains.


POUR " OUI, À LA ROCHELLE UNIE ! ", IL EST TOUT À FOIS URGENT :

(Au moment ou le gouvernement annonce cinq mesures visant à alléger les règles en matière d'environnement afin d'accélérer les projets industriels dans les territoires,...)

de mettre un coup d'arrêt à l'urbanisation galopante et d'enrayer la spéculation immobilière qui contribue à l'amplifier ;

que La Rochelle devienne une commune “ dirigistes “ en matière d'implantation industrielle, en se donnant comme vocation le développement d'activités d'avenir dont les risques sont moindres et maîtrisés, ce qui devrait se traduire notamment par :

•  le refus d'implantation sur La Rochelle et la CDA, de sociétés intervenant dans la chaîne de fabrication des agrocarburants ;

•  l'inscription dans le SCOT de l’interdiction d’implantation de nouvelles usines à risques classées SEVESO ;

• l'opposition à l'installation de projets industriels risquant de compromettre les productions locales (par exemple les métiers de la mer qui vivent par un milieu naturel préservé) ;

• le refus que La Rochelle et la CDA soient une terre d'asile pour les industries utilisant notre territoire pour spéculer sur le marché carbone comme Holcim ;

• faire preuve de vigilance à ce que les industriels ne soient pas exonérés de leurs obligations de sûreté de leurs installations et de ses abords ;

• le soutien à toutes les initiatives d'accueil, développement et recherche sur les éco-industries... ;


Nos propositions ne visent qu’une chose : Améliorer notre quotidien !

• Faites-nous part de vos idées, rejoignez-nous et gagnons la ville ensemble.