" Oui, La Rochelle unie ! " et la gratuité des repas scolaire... !



Un nouveau service a été mis en place à titre expérimental, par la Ville de La Rochelle, dans le cadre d’un projet d’éducation à la nutrition pour la santé (« Manger, bouger pour ma santé »)...


Sauf que derrière le titre aguicheur se cache le fait que les enfants ne pourront en bénéficier " qu'à raison d’une fois par trimestre ! "


➡️ Et pourtant le besoin est bien réel et pas seulement un jour tous les 3 mois. Une étude de 2015 révélait que 17% des enfants sautent le petit-déjeuner pour des raisons socio-économiques, Laurence Plumey, médecin nutritionniste révélant, dans un rapport remis au gouvernement, qu'en moyenne trois élèves par classe arrivent à l'école le ventre vide.


POUR " OUI, A LA ROCHELLE UNIE ! ", CETTE SITUATION N'EST PAS ACCEPTABLE :

Seuls les élèves des écoles maternelles et primaires sont concernés par les annonces alors que les inégalités d’accès à la cantine et les problématiques nutritionnelles ne s’arrêtent pas à l’entrée en 6ème ;

Vu sous un autre aspect, l’alimentation scolaire c'est aussi une question de prévention sanitaire (en apportant les nutriments nécessaires à toute une génération) et de la transition écologique (en garantissant un débouché aux productions saines et soutenables) ;

 C'est un choix de société comme l'affirme la FCPE.


POUR ATTEINDRE CES OBJECTIFS, IL CONVIENT DE DÉCIDER :
. d'aller vers la gratuité des cantines scolaire du primaire (en commençant par les familles modestes) ;
le développement d’un réel programme d’éducation à l’alimentation ;
l’inscription des cantines au cœur de la transition écologique, par l’utilisation de produits locaux issus de l’agriculture paysanne et biologique, et pourquoi pas, si nécessaire en dérogeant aux règles de concurrence des marchés publiques imposées par l’Union Européenne.


C'EST POURQUOI, CONCRÈTEMENT, SUR LA ROCHELLE...
Une fois" Oui, à La Rochelle Unie ! " en responsabilité de l'action municipale, nous mettrons en oeuvre un petit déjeuner gratuit pour tous chaque jour et proposerons d'aller vers la généralisation de la gratuité pour la cantine scolaire à partir de produits issus de l’agriculture 100% biologique et locale (ce qui ne coûte pas plus cher à la collectivité), et pourquoi pas produits dans le cadre d'une régie publique communale ou communautaire (CDA) agricole...


. Nos propositions ne visent qu’une chose : Améliorer notre quotidien !

Faites-nous part de vos idées, rejoignez-nous et gagnons la ville ensemble.