Le projet du Grand Port Maritime (GPM)


D’après un élu de la majorité sortante en "2100, le niveau des océans aura augmenté d'un mètre si nous ne faisons rien".

Que penser alors des travaux du PAPI à La Rochelle, lesquels n'ont pas pris en compte ces élévations des cotes extrêmes ?!

Compte tenu des comportements des grands pays pollueurs qui ne veulent toujours pas réduire leurs émissions devons nous continuer à refaire des travaux ?

Si l’on considère la ville d’un point de vue écologique, pourquoi la majorité sortante (Fountainiste, Falornistes, et Soubestistes) ont-il ordonné l’abatage des 7 arbres des casernes Mangin, pour que se réalise le projet Renaissance, et celui des 3 arbres de la rue Aristide Rondeau pour le projet immobilier "Les Chênes verts" ?



Article SUD-OUEST : 2020 01 24 Grand Port Horizon 2025 Ecologistes

CONSEIL COMMUNAUTAIRE Hier soir, la présentation du projet du Grand Port à l’horizon 2025 a donné lieu à une passe d’armes feutrée entre Jean-Marc Soubeste et Jean-François Fountaine

La plupart des délibérations, hier soir, ont donné lieu à une unanimité que le vote du budget a parfaitement illustrée (à lire dans notre édition de samedi). Mais alors que les conseillers communautaires donnaient un avis favorable sur le projet Port horizon 2025 (à l’exception des élus écologistes), Jean-Marc Soubeste – par ailleurs tête de liste EELV à la prochaine municipale rochelaise – s’est posté en contradicteur de Jean-François Fountaine, lui aussi tête de liste pour la même échéance électorale. « Nouveaux marchés » Le projet du Grand Port Maritime (GPM) prévoit « des opérations modestes de déroctage et de dragage », selon le président de l’Agglomération, « afin de répondre aux évolutions des enjeux économiques et environnementaux ». Pour Jean-Marc Soubeste, au contraire, «il est nécessaire d’être vigilant quant aux effets du déroctage ». L’élu écologiste rappelle que « des scientifiques, au niveau national, ont, sur ce projet, rendu un avis défavorable ». Il se range derrière la « demande de moratoire faite par Nature environnement 17 tant qu’on n’aura pas fait des analyses sur ce qui va être dérocté ».

Selon le texte de la délibération lu par le maire rochelais, ce projet Port horizon 2025 «doit permettre au GPM de se positionner sur les nouveaux marchés et nouveaux besoins. De même, le port investit dans des filières clés afin d’adapter ses infrastructures : pâte à papier, céréales et vracs agricoles ainsi que les énergies renouvelables ». À l’issue des propos de son maire, l’adjoint rochelais aux mobilités se dit « inquie t» devant la stratégie du port qu’il qualifie de « stratégie d’augmentation des tonnages ». Pour Jean-Marc Soubeste, « poursuivre une course au tonnage est en contradiction avec la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre et nos objectifs de territoire zéro carbone. Ces tonnages que l’on cherche à accroître sont ceux des flux d’une économie très carbonée puisqu’il s’agit notamment d’hydrocarbures.»

« En même temps »

L’élu écologiste stigmatise une «politique du “en même temps”». En citant la formule macronienne par excellence, pense-t-il au soutien apporté par La République en marche à Jean-François Fountaine ? En tout cas, tout en ne dérogeant pas à la courtoisie qui régit ses échanges publics avec le maire rochelais, Jean-Marc Soubeste juge « aberrant de continuer à avoir comme horizon une hausse du tonnage d’importation d’hydrocarbures alors que l’Australie brûle et, qu’en 2100, le niveau des océans aura augmenté d’un mètresi nous ne faisons rien. On peut, et on doit, aller vers un autre modèle », conclut-il. Jean-François Fountaine contre l’argumentaire hostile à la mondialisation de son adjoint en assurant qu’il « préfère des marchandises qui partent de notre port de la Pallice plutôt que celles qui transitent par la route jusqu’aux immenses ports de Rotterdam ou d’Anvers ». Le devenir stratégique du Grand Port Maritime s’invite bel et bien dans la campagne des municipales. Il apparaît comme l’une des principales pierres d’achoppement entre les candidats Fountaine et Soubeste.

Luc Bourrianne


🛑  Sur le même sujet, lire aussi :  Face au Grand port de La Pallice, défendons notre pertuis !