Après Xynthia, " Oui, La Rochelle unie ! " formule des propositions pour protéger les rochelais


https://www.sudouest.fr/2019/09/25/le-giec-revise-a-la-hausse-la-montee-du-niveau-marin-d-ici-la-fin-du-siecle-6611882-739.php


Les experts du climat ont le 24 septembre dernier, présenté leur rapport sur les océans, les régions polaires et les glaciers. Le niveau marin pourrait monter de plus d’un mètre et les inondations côtières se multiplier d’ici la fin du siècle.


D'autres scénarios considèrent que la catastrophique montée des océans ne sera pas pour dans trente ou cinquante ans. Ça ne se passera pas dans un siècle. Non, c’est pour 2030, autant dire demain.


 Comment, sans céder au catastrophisme, protéger le littoral ?


  A La Rochelle comme ailleurs, « La situation dépendra beaucoup des choix d’adaptation qui auront été décidés localement », prévient Valérie Masson-Delmotte, la climatologue française qui codirige l’un des trois groupes de travail du GIEC.


  Benoît Meyssignac, chercheur au Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiale (Legos) à Toulouse, l’a résumé simplement lors d’une présentation du rapport organisée dans les murs du ministère de la Transition écologique. « La tempête Xynthia a provoqué une surcote (une montée des eaux) de 1,60 m à La Rochelle. Avec un niveau moyen des océans supérieur d’un mètre, il suffirait d’une surcote de 60 cm pour obtenir le même résultat. Les niveaux extrêmes seraient atteints lors de tempêtes beaucoup plus faibles que Xynthia ».


A La Rochelle, suite à Xynthia, le PAPI (Programme d’Action de Prévention des Inondations) à défini et mis en oeuvre un dispositif de protection (Xinthia + 20cm).


🔴  Une anticipation du réchauffement climatique, qui on le voit aujourd'hui, ne suffira pas a protéger les rochelais.


POUR " OUI, À LA ROCHELLE UNIE ! " LE RAPPORT DU GIEC EST UN APPEL À ALLER PLUS VITE DANS LA PRÉVENTION DES RISQUES

Certes, l'urgence écologique impose une bifurcation accélérée et globale, en rupture avec le mode de production et de consommation productiviste et la politique des petits pas des partisans du capitalisme vert. Alors que le gouvernement a renoncé à mettre en oeuvre les engagements de la COP 21, La Rochelle avec " Oui, à La Rochelle unie ! " s'engagera immédiatement, comme d'autres porteurs des mêmes valeurs, en faveur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre, de la lutte contre les pollutions et la production de déchets, de l'arrêt de l'artificialisation des terres et du maintien de la biodiversité.


Dans ce cadre, La Rochelle se doit d'être aussi une commune résiliente en transition se traduisant par l'anticipation des effets du réchauffement climatique en matière de risques écologiques, et de submersion marine, ce qui pourrait se traduire par :

• l'actualisation du plan de prévention des risques (PPR) en prenant en compte les effets attendus du réchauffement climatique et en ne pas se limitant pas aux seules risques de submersion marin issus de la tempête Xynthia, au travers de la norme Xynthia + 20 cm ;

• l'adoption d'un plan canicule recensant et prévoyant des lieux d’accueil adaptés ;

• l'adoption d'un plan submersion recensant et prévoyant des lieux d’accueil adaptés ;

• l'élaboration d'un plan de végétalisation des espaces (et en premier lieu, là ou c'est possible, de végétalisation  des espaces bétonnés) ;

• La formation massive de la population aux premiers secours, à tous les âges (de l’école aux EPHAD), avec diffusion d’une culture du risque, de la vigilance bienveillante et de l’entraide ;

• pourquoi ne pas étudier la possibilité de constituer une réserve citoyenne de protection civile en lien avec des missions de proximité....


...Ce sont des idées et propositions mises en débat.... A vos claviers !


Nos propositions ne visent qu’une chose : Améliorer notre quotidien !

Faites-nous part de vos idées, rejoignez-nous et gagnons la ville ensemble.