16 février 2020 : réponses aux questions posées à Jaouad EL MARBOUH par le syndicat SUD CT 17- Section La Rochelle



DE LA POLITIQUE DE L’EMPLOI DANS NOS COLLECTIVITÉS :

QUESTION POSÉE PAR LE SYNDICAT SUD : ENVISAGEZ VOUS DE REMPLACER TOUS LES AGENTS QUI PARTENT EN RETRAITE ? 

Réponse Jaouad EL MARBOUH :

La question est de ne pas dégrader ni les niveaux de services ni l’évolution de carrière des agents, aussi, si la maîtrise de la masse salariale est une nécessité, elle ne peut être la seule variable d’ajustement. En tout état de cause, je m’engage à maintenir le niveau de service et à affecter les ressources nécessaires pour son fonctionnement.


QUESTION POSÉE PAR LE SYNDICAT SUD : LES AGENTS RECRUTÉS SERONT-ILS TITULAIRES OU CONTRACTUELS ?

Réponse Jaouad EL MARBOUH :

Ma préférence va à la préservation de la titularisation pour les emplois permanents, car elle favorise l’inscription dans un socle de valeurs et d’engagements au profit de l’intérêt général, le recours aux contractuels doit pouvoir intervenir à la marge pour les remplacements ou les projets temporaires.


QUESTION POSÉE PAR LE SYNDICAT SUD : POURSUIVREZ-VOUS LA PRIVATISATION DES SERVICES, Y COMPRIS DANS LE DOMAINE SOCIAL ?

Réponse Jaouad EL MARBOUH :

Je ne suis pas favorable à la privatisation des services, car la loi du marché favorise la rentabilité à court terme, or pour le service public ce sont les principes philosophiques et politiques qui priment : égalité de traitement et d'accès, adaptabilité, justice sociale.

La loi a ouvert les services à la concurrence dans certains domaines, il faut faire la démonstration que le secteur public apporte un niveau de service et de satisfaction important.

Je ne serai pas favorable à l’immobilité, mais à l’adaptabilité progressiste pour pérenniser nos services.


QUESTION POSÉE PAR LE SYNDICAT SUD : METTREZ-VOUS UN TERME AUX RECRUTEMENTS PAR RÉSEAUX, QU'ILS SOIENT FAMILIAUX OU PAS... AINSI QU’À LA POLITIQUE DES PETITS AMIS ?

Réponse Jaouad EL MARBOUH :

Les emplois publics doivent être attribués en fonction du talent, c’est ce que dit la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, en tant que républicain social, je serai fidèle à mes principes. Mais attention, à la thèse complotiste, elle est toujours dangereuse et elle touche toutes les institutions (défiance vis-à-vis de tous les corps constitués) y compris les syndicats…


DES CONDITIONS DE TRAVAIL :

QUESTION POSÉE PAR LE SYNDICAT SUD : REVIENDREZ-VOUS SUR LES MODES DE MANAGEMENT INSTAURÉS DEPUIS L’ARRIVÉE DE L'EQUIPE EN PLACE, QUI PRIVILÉGIENT LA PEUR AU DIALOGUE ?

Réponse Jaouad EL MARBOUH :

La culture de l’entreprise (de la fabrication commune) repose sur l’adhésion, le dialogue, « la dispute », jamais sur la menace ou la violence, d’autant plus lorsqu’on rend un service public.


QUESTION POSÉE PAR LE SYNDICAT SUD : VOUS ENGAGEZ-VOUS À VOUS INTÉRESSER AUX AGENTS, À CE QU'ILS SONT ET CE QU'ILS FONT  ?

Réponse Jaouad EL MARBOUH :

Je m’intéresse aux gens en règle générale, et je serai attentif aux personnes dont j’aurai la responsabilité, ne pas le faire serait un geste lâche et irrespectueux.

Je compte être le Maire de tous les agents, et je m’efforcerai de lutter contre le mal-être et l’inquiétude de ceux qui font vivre le service public. Une vraie politique RH doit être mise en place. Compte tenu de ma sensibilité et de mon expérience d’accompagnateur ; je pense être le seul candidat aux élections municipales qui soit véritablement capable de coconstruire avec vous cette transition.


Le respect et la reconnaissance seront le socle de nos relations.


QUESTION POSÉE PAR LE SYNDICAT SUD : METTREZ-VOUS UN TERME AUX MULTIPLES RÉORGANISATIONS DES SERVICES ?

Réponse Jaouad EL MARBOUH :

Il y aura une organisation pour mettre en place le projet sur lequel les électeurs nous auront attribué leur confiance, mais après il faut de la permanence dans l’effort, le temps de concertation peut être long, mais une fois l’arbitrage rendu vient le moment de l’action.


QUESTION POSÉE PAR LE SYNDICAT SUD : QUE FEREZ-VOUS POUR REDONNER UN SENS AU TRAVAIL DES AGENTS ?

Réponse Jaouad EL MARBOUH : 

Je les mobiliserai pour partager ma vision, les interrogerai sur conception de l’évolution de leur métier, passerai un pacte d’action entre le pouvoir politique et l’administration, précisant les rôles de chacun, en recherchant une alliance constructive utile pour notre population.


DE LA POLITIQUE SOCIALE :

QUESTION POSÉE PAR LE SYNDICAT SUD : QUEL SERA L'AVENIR DU CENTRE COMMUNAL D'ACTION SOCIALE, MORIBOND, ET LES ÉTABLISSEMENTS POUR PERSONNES QU'IL GÈRE ?

Réponse Jaouad EL MARBOUH :

Le centre communal et les centres sociaux seront les têtes de proue de notre politique social, il est certain que nous ne ferons pas d’économie dans le domaine social, où les filières souvent féminines ne sont pas suffisamment reconnues, tandis que ce sont ces métiers qui matérialisent notre pacte social.


QUESTION POSÉE PAR LE SYNDICAT SUD : COMMENT INSTAUREREZ-VOUS LE DIALOGUE AVEC LES AGENTS ?

Réponse Jaouad EL MARBOUH :

C’est une vraie question, je passerai par les instances classiques, les organisations syndicales, mais j’essaierai également de trouver de nouvelles voies démocratiques : présence d’élus du personnel dans les instances de décision avec voix consultative notamment les municipalités et les conseils municipaux, mise en place d’un collège consultatif de salariés par tirage au sort.

Les élus du personnel seront à nouveau autorisés à accéder aux instances paritaires.


QUESTION POSÉE PAR LE SYNDICAT SUD : RÉÉQUILIBREREZ-VOUS LES PRIMES EN REVALORISANT LEURS MONTANTS POUR LES CATÉGORIES C ET B ?

Réponse Jaouad EL MARBOUH :

Les salaires dans la fonction publique restent dans une échelle de progression qui va de 1 à 10 ce qui me semble être un bon niveau de différentiation ni excessif comme on peut le voir pour le CAC40 ni trop amenuisé au risque de ne plus être attractif et surtout de ne pas valoriser l’effort et l’exercice des responsabilités.

Par contre, j’aurai une réflexion pour les salaires les plus faibles ne permettant pas aux agents d’avoir une vie décente (logement, vêtement, nourriture, loisir…).


QUESTION POSÉE PAR LE SYNDICAT SUD : SUPPRIMEREZ-VOUS LA CATÉGORIE C3 ?

Réponse Jaouad EL MARBOUH :

Une fois la catégorie C3 supprimée, on demandera la suppression de la C2 puis de la C1.

La question est donc de savoir si on peut rester sur une classification qui fait apparaître avec force l’aspect pyramidal des professionnels. C’est une question de reconnaissance au sein de la collectivité. Je retravaillerai intégralement le régime indemnitaire.


QUESTION POSÉE PAR LE SYNDICAT SUD : ANNULEREZ-VOUS LE COEFFICIENT DE BRADFORD QUI A TANT PÉNALISÉ FINANCIÈREMENT À LA PÉRIODE DE NOËL ?

Réponse Jaouad EL MARBOUH :

J’annulerai immédiatement cette injure faite aux agents et à notre histoire sociale. Les luttes du 19ème siècle ont contribué à faire sortir les salariés de la misère dans laquelle ils se trouvaient lorsqu’ils étaient arrêtés pour des raisons de santé. Comment des élus sortants (Fontainistes, Falornistes, Soubetistes) se prétendant de gauche, et anciens socialistes peuvent-ils adopter une mesure pareille ? Par contre je serai sans concession vis-à-vis des tricheurs et des profiteurs (une infime minorité), par leur comportement ils donnent des arguments aux destructeurs du service public. Et le service public est un tel acquis qu’il se protège sans relâche.


VOICI MES RÉPONSES AUX AUTRES QUESTIONS POSÉES.

Si aujourd’hui vous vous êtes satisfait de la majorité sortante (divisée en 3), votez pour eux, en revanche si vous n’êtes pas satisfait et comptez parmi les nombreux déçus, je vous invite à nous soutenir et à nous aider à triompher le 15 mars prochain. La seule alternative de ces élections : c’est la liste citoyenne « OUI, à La Rochelle UNIE ! » du MCR.


Jaouad EL MARBOUH

Candidat aux élections municipales et communautaires de La Rochelle

www.mouvement-citoyen-rochelais.com

Facebook (à partager) : OUI, à La Rochelle UNIE



« OUI, à La Rochelle UNIE ! » est la seule liste aux valeurs de gauche  soutenue par : Génération-s, GRS, MRC, PCF,… 


GAGNONS ENSEMBLE !